Geek de luxe

Voici le nec plus ultra de la technologie au service de la geek attitude : la 201 d’Urwerk.



On le sait. Depuis le début, l’aventure horlogère n’est faite que de défis, de réalisations impossibles. Ici, nous sommes dans cette plus pure tradition de performance. L’idée : réaliser un garde-temps dont l’affichage ne sera ni digital, ni réalisé à l’aide d’aiguilles. Trop classique, pas assez techno-frime.


La manufacture Umwerk a donc créé cette montre, avec trois plots qui évoluent autour d’un axe, mais aussi qui tournent sur eux-même pour faire chaque fois apparaitre un chiffre, celui de l’heure. Le bout de ce plot indique sur une courbe graduée les minutes.

Si l’on retourne le boiter, on découvre deux indicateurs : celui qui avertit le porteur de ce bijoux qu’il est temps de changer l’huile, ainsi qu’un odomètre, qui indique depuis combien d’années ce bolide est en marche.

Plus de renseignement sur le site de la manufacture, le prix est certainement astronomique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*