Le Japon développe une « anti attaques informatiques » avec Fujitsu

L’Etat Nippon, victime d’attaques informatiques depuis quelques années a finalement mis sur pied un virus défensif avec Fujitsu pour protéger efficacement les menaces venant d’internet. Les sites de ses 200 collectivités territoriales, le Parlement, des ambassades et des consulats japonais ont été piraté il n y a pas longtemps. Ce programme muri sur trois ans est capable aujourd’hui de détecter une attaque extérieure, de la neutraliser et de remonter à ses auteurs. Pour un investissement de 1,8 millions d’euro, les équipements et le développement ont été confié à Fujitsu.  Pour le moment, le programme est testé dans un environnement fermé pour sécuriser les vagues de cyber-attaques ; en attendant que le gouvernement propose un texte pour son utilisation au grand public.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*