Sous pression, le Sénat fait marche arrière sur le projet SOPA/PIPA

Finalement, l’Internet ne sera pas bloqué comme l’avait formulé le projet de loi SOPA/PIPA. Face à la forte manifestation des acteurs du web, le Sénat a suspendu le vote de la loi qui était prévu demain, mardi 24. En attendant de trouver un consensus plus large, la Chambre des représentants a retiré le texte SOPA. Mais, il faut bien noter que le projet SOPA/PIPA n’est pas définitivement suspendu. Le Sénat et la Chambre des représentants espèrent trouver un meilleur compromis dans les semaines à venir.
S’il y a bien plusieurs élus du congrés qui ont changé d’avis et réclamé le retrait du projet, la commissaire européenne Neelie Kroes chargée des nouvelles technologies a vite fait de réagir en montrant son désaccord par le biais de son compte Twitter.  La commissaire a signifié SOPA de « mauvaise législation » et considère qu’une régulation de l’Internet doit être efficace, proportionnée et préserver les bénéfices d’un réseau ouvert. Sa collègue Viviane Reding, en charge de la Justice évalue la protection des créateurs comme un prétexte ne devant pas empêcher la liberté de l’Internet avant d’assurer que l’Union Européenne ne bloquera jamais l’Internet.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*